TPE : Drogues hallucinogènes
Navigation  
  Page d'accueil
  Sommaire
  Introduction
  I. L'origine des drogues
  II. La chimie des drogues hallucinogènes
  => 1. L'exemple du LSD.
  => 2. La chimie des drogues hallucinogènes
  III. Les effets des différentes substances sur l'organisme
  Conclusion
  Glossaire
  Synthèse personnelle
  Sources
  Contacts
  Notre lycée
2. La chimie des drogues hallucinogènes


2. La chimie des drogues hallucinogènes :

   Le LSD est donc une drogue hallucinogène ou psychédélique. Le terme hallucinogène (du latin "hallucinatio" qui signifie divaguer) regroupe de nombreuses substances psychoactives.
   En effet, il y a les drogues purement hallucinogènes, comme la psylocibine provenant de champignons magiques, le LSD ou la mescaline. Certains stimulants sont aussi considérés comme hallucinogènes, comme, par exemple, l'esctasy ou encore le STP. D'autres, enfin, ont aussi une action calmante, comme le cannabis. Mais nous n'en parlerons pas en tant qu'hallucinogène, car il n'a que de faible propriétés psychédéliques, et ce à très forte dose.
   De nombreuses autres substances peuvent avoir des effets hallucinogènes, comme certains consommateurs de poissons qui, après la dégustation de spécimens de saule, furent pris d'hallucinations. Ce type d'intoxication s'appelle l'ichthyoalleinotoxisme. Mais ces substances restent peu connues, bien que ces poissons aient été utilisés lors de rites religieux par des Mélanésiens et des Polynésiens.

   Principales drogues hallucinogènes :

  a) Le LSD, de la famille des lysergamides. Un Lysergamide est un amide dérivé de l'acide lysergique. Le LSD, ou plutôt LSD-25 fut la 25ème molécule synthétisée par Albert Hoffman à partir de l'ergot. Son nom chimique est "9,10-Didehydro-N,N-diethyl-6-methylergoline-8ß-carboxamide". Il a pour formule brute C20H25N3O. L'effet hallucinogène du LSD est liée à l'activation des récepteurs 5-HT2A. 

                                        - molécule du LSD :

                                    

   Mais cette molécule est fragile. Il existe quatre stéréoisomères du LSD, c'est à dire qu'il existe quatre molécules de constitution identique mais dont l'organisation spatiale des atomes est différente. une seule possède des propriétés psychoactives. Bien qu'on l'appelle parfois "acide", le LSD ne l'est pas pour autant. En effet, il est même légèrement basique.
   
      - Les quatre stéréoisimères du LSD :
       

   b) La psilocybine ou 4-hydroxydiméthyltryptamine et un alcaloïde de type indole. Il est le principe actif de certains champignons à psilocybine. En 1958 elle fut isolé pour la première fois par Albert Hoffman. Som nom chimique est 4-Phosphoryloxy-N,
N-diméthyl-tryptamine. Il a pour formule brute C12H17N2O4P.   
                          - Molécules de psilocybine :

                      

   Mais la psilocybine est transformée dans l'organisme en psilocine, substance encore plus hallucinogène, de formule brute C12H16N2O, relativement proche de la psylocibine.
  
   c) La mescaline, d'origine synthétique ou extraite du peyotl est un alcaloïde. Sa formule brute est C11H17NO3
                      - Molécules de mescaline :

                  
   La mescaline est une drogue assez faible. Une drogue beaucoup plus puissante peut être obtenue après des réactions chimiques. Dans les années 60, un chimiste, Alexander Shulgin, a tout d’abord ajouté un groupement méthyle à la chaîne latérale, obtenant le TMA, dérivé amphétaminique de la mescaline.
   Puis Shulgin a déplacé sur l’anneau les groupements méthoxy- et il en a remplacé quelques un, augmentant encore la puissance du composé. Il a ainsi obtenu différentes méthoxyamphétamines.

   d) Diméthyltryptamine ou DMT à pour formule brute C12H16N2, proche de la psilocibine. Il est produit naturellement en très petites quantités par la glande pinéale.

                     - Molécule de DMT :

                  

   e) L’esctasy ou MDMA a pour formule brute C11H15NO2. 
La MDMA a une structure chimique proche de l'adrénaline ou de l'éphédrine.
 

                       - Molécule d’esctasy :

                      

   L’esctasy est une drogue puissante. Son principal précurseur est l’huile essentielle de Sassafras. Le Sassafras est un arbre qui est principalement cultivé au Brésil et dans un autre pays qui fait parti de la péninsule indochinoise. La Saffrole est une molécule contenue dans l’huile de Sassafras, on l’obtient par distillation. La Saffrole est ensuite transformée en MDP2P qui est le produit intermédiaire servant à la fabrication des différentes molécules (MDA, MDEA, MDMA).

   On peut donc trouver deux grands types de de drogues hallucinogènes :
         - les phényléthylamines, synthétisées à partir de phénylalanine (provenant du Sassafras principalement). Elles font parties des psychostimulants, mais certaines possèdent aussi des propriétés hallucinogènes.
         - les dérivés indoliques, comprenant les drogues psychédéliques.
 

   Légende :

 Oxygène (O)  Azote (N)   Hydrogène (H)   Carbone (C) 
Phosphore (P)


  
III. Les effets des différentes substances sur l'organisme

55372 visiteurs depuis la création du site
Horloge psychédélique  
   
Publicité  
   
Travail Personnel Encadré  
 
Disciplines concernées :

- Chimie.
- Sciences et vie de la Terre.

 
Présenté par :  
  MEYER Nicolas
BLANC Sébastien
 
Professeurs encadrants :  
 
- de sciences et vie de la Terre :
Mme STEPHAN
- de physique chimie :
M. LAVARENNE

 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=